Webdocumentaires, oeuvres multimédia et interactives

Nous sommes deux jeunes journalistes diplômés depuis peu du master journalisme et médias numériques de Metz. Nous sommes ravis de vous présenter notre webdocumentaire "Bébé à trois", axé sur la singularité de la gestation pour autrui en Belgique. Ce modèle unique reste tout à fait méconnu et peu médiatisé. Pourtant, à quelques kilomètres de notre frontière, trois centres belges exercent depuis près de vingt ans la GPA sans qu'aucun abus n'ait été signalé. Un contraste saisissant avec les dérives souvent mises en lumière par les médias à l'autre bout du monde, comme en Inde ou aux États-Unis.
 
Des conditions très strictes :
Les couples, belges comme étrangers, pouvant bénéficier de ce dispositif doivent remplir des critères bien précis, établis par les centres de procréation médicalement assistée. Les GPA "de confort" sont interdites, des contre-indications médicales doivent être prescrites. Autre particularité : c'est au couple intentionnel de présenter une mère-porteuse dite "relationnelle". Autrement dit, une sœur, une cousine, une amie, etc... doit accepter de porter bénévolement leur enfant. Un véritable don de soi exempt de toute contrepartie financière.
 
Ces conditions très strictes limitent le nombre de GPA réalisées dans le plat pays. En deux décennies, seule une soixantaine de bébés est née par GPA grâce aux centres belges. L'absence de loi encadrant clairement cette pratique fait peser le poids de la responsabilité sur les hôpitaux. Mais depuis le début de l'année, la gestation pour autrui est de retour au Sénat. 
 
Témoignages inédits :
Pendant cinq mois, nous avons enquêté et rencontré les protagonistes de cette GPA made in Belgium. Tous n'ont pas été facile à convaincre, c'est la raison pour laquelle notre mère intentionnelle a par exemple choisi de conserver l'anonymat. Débordées, les équipes médicales ont accepté après de nombreuses négociations de nous ouvrir leurs portes. Parfois méfiants vis-à-vis des Français, des sénateurs belges, dont leur présidente, ont eux aussi bien voulu répondre à nos questions. 
 
Conseils de navigation :
La navigation de Bébé à trois est linéaire et horizontale. Le webdocumentaire est composé de quatre volets. Chaque partie comprend un reportage d'une dizaine de minutes, qui dépeint le contexte et expose les principaux arguments des protagonistes. Pour le visionner, il suffit de cliquer sur le player situé au centre de la page. La lecture de ces quatre vidéos rend compte de la situation très complexe de la GPA en Belgique. Les pictogrammes présents dans chaque partie regorgent d'informations complémentaires sous différents formats : interviews vidéos, cartes interactives ou encore des infographies. À vous d'assouvir votre curiosité…
 

Alice Beckel & Pierjean Poirot
Réalisateurs de "Bébé à trois"

GPAbebeatrois

#webdocumentaire

Suivez-nous...