documentaire

  • Entre web-documentaire et jeu vidéo, "Fort McMoney" propose dès le 25 novembre 2013 aux internautes de participer aux débats et de faire valoir leurs arguments sur la question de l'exploitation pétrolière au Canada et ses conséquences environnementales et sociales.

    L'idée est originale. Plutôt que de livrer aux téléspectateurs un documentaire figé et orienté, "Fort McMoney" laisse chacun se forger sa propre opinion sur les avantages ou les inconvénients d'une exploitation pétrolière hors du commun, dans une région souvent rude du nord Canadien. "Fort MacMoney", web documentaire sur l'industrie pétrolière au Canada Communauté de la province de l'Alberta (ouest du Canada) à un peu plus de 400 km au nord d'Edmonton, Fort McMurray, surnommée "FortMcMoney" dans le documentaire, respire le pétrole et contribue pour 7% du volume total de gaz à effet de serre du Canada. Le pétrole y est extrait des sables bitumineux dont les écologistes dénoncent une exploitation aux effets dévastateurs pour l'environnement... lire la suite sur http://culturebox.francetvinfo.fr

    fort-mcmoney

  • Climat sous tension est une expérience documentaire interactive vous permettant d’explorer le quotidien de 6 personnages à travers le monde et de voir l’impact des changements climatiques sur leur vie. Vous devrez faire des choix pour mettre en place des solutions afin d’influencer leur destin, dans un univers de bande dessinée interactive. 

    Au fil des récits et des décisions, plus d’une trentaine d’experts, du Canada, de la France et d’ailleurs, tels que Nicolas Hulot, Corinne Lepage, Steven Guilbeault, Bill McKibben et Catherine Potvin partagent des éléments de réflexion, en vidéo, permettant de se forger une opinion et de découvrir des moyens simples de se mettre en action afin de lutter contre le réchauffement climatique.

    Une coproduction de TV5 Québec Canada et TV5MONDE.

    climat image promo qc can

  • humanity momes du monde

    Si l'association Mômes du Monde se nomme ainsi, ce n'est pas pour rien. Très active en France, elle l'est également à l'étranger, comme le prouve le fabuleux projet Humanity. Celui-ci a commencé au Brésil en 2016 et ne cesse depuis de s'étendre, le but étant de toucher et de faire participer le plus d'enfants possible, au-delà des frontières. Chaque partie du projet Humanity fait l'objet d'une expertise poussée, mais la finalité est sublime puisque de nombreux enfants en difficulté sociale vont pouvoir s'exprimer à travers les différentes formes d'art.

    Les acteurs du projet n'arrivent pas seuls dans les pays au sein desquels se déroule le projet, au contraire ! Ils emportent avec eux des kilos de matériel destiné à faire participer les enfants à une fresque mondiale qui sera concentrée dans des vidéos ayant pour but de faire voyager ceux qui participent de loin au projet Humanity.

    Des partenariats avec des associations locales
    Des mois vont être nécessaires à la préparation de chaque voyage, car ce dernier va reposer sur des partenariats avec des associations locales qui aident les enfants. Durant leur périple au Brésil, les membres de l'association Mômes du Monde ont pu rencontrer les enfants qui vivent au centre de L'Educandario Eunice Weaver, près de Fortaleza capitale du Ceará, dans le Nordeste du Brésil, qui se donne pour objectif de les sauver de la rue et de ce qu'elle représente. L'association se charge de leur éducation, et Mômes du Monde se charge de leur transmettre l'amour de l'art.

    Les enfants qui se trouvent dans les locaux de l'association brésilienne ont tous un vécu plus ou moins complexe, et il apparaît comme étant important de leur permettre d'exprimer leurs émotions à travers la peinture, le dessin, etc. Ils participeront même, pour la plupart d'entre eux, à la réalisation d'une immense fresque sur les murs du centre. Ils apprendront à collaborer les uns avec les autres, à respecter l'expression artistique de chacun, et bien d'autres choses encore.

    Un concentré de projets liés à l'art
    Qu'ils se rendent au Maroc, en Grèce, au Brésil, ou au Cambodge, les membres de l'association Mômes du Monde se dépassent pour offrir le meilleur à des enfants qui ont tout à apprendre mais aussi à nous apprendre. De véritables échanges humains vont avoir lieu durant les ateliers, qui seront bien plus nombreux que d'habitude puisqu'en quelques semaines ou mois, les membres de l'association devront leur faire découvrir ce que les enfants en France apprennent en plusieurs années.

    C'est un concentré d'émotions qui attend tous les participants des ateliers, car il est difficile de ne pas se laisser conquérir par l'amour qui émane des mômes du monde entier. Tous sont liés par la même curiosité vis-à-vis de l'art, un domaine qu'ils n'ont pas tous eu le temps de découvrir jusqu'à présent. Mômes du Monde et les associations locales font tout ce qu'elles peuvent pour offrir une parenthèse artistique inoubliable aux enfants qui sont plus habitués à la poussière de la rue qu'aux feuilles blanches immaculées sur lesquelles ils pourront s'exprimer.

    Des aventures inoubliables disponibles sur Internet
    Pour faire partager leurs aventures dans les pays du monde entier, les membres de l'association Mômes du Monde filment les enfants durant les ateliers afin de présenter le travail accompli à leur retour. Cela permet à l'association de se faire connaître et de récolter des fonds indispensables à la création de nouveaux projets destinés à promouvoir l'art dans le monde entier !

    momes du monde humanity Réalisation graphique par : Laurent Bayot Visitez le site www.momesdumonde.com

  • La confection représente 85% des exportations du Cambodge, où plus de 400 entreprises produisent des vêtements pour les principales marques du prêt-à-porter et la grande distribution. Concentrées autour de Phnom Penh, la capitale, elles emploien un demi-million de salariés, en grande majorité des femmes. Conditions de travail pénibles et salaires de misère sont à l'origine des quelques 130 mouvements de grève qui, en 2013, ont affecté le secteur de l'habillement cambodgien - http://philipperevelli.com/asie/made-in-cambodge/

    made-in-cambodge

  • Documentaire sur la relation amour-haine entre le Métro de Paris et ses usagers, à travers les témoignages des passagers qui racontent leurs expériences.

    metro boulot scenario

  • Photographe, journaliste, écrivain, réalisateur. Travaille principalement sur les luttes sociales, environnementales et pour les droits humains. Collaborateur du Monde Diplomatique et du CCFD-Terre Solidaire.

  • rio overground

    Rio Overground est un documentaire interactif d’Alain Le Bacquer, Johanna Thomé de Souza et Jérôme Pidoux. Ce documentaire a été réalisé avec le soutien de l’Alliance Française à Rio, du magazine Polka, de France 24, d’Autobus Production et de la coopérative Picturetank. Le tournage à Rio de Janeiro s’est déroulé en janvier-février 2014 et en novembre-décembre 2015. Les illustrations de Rio Overground sont de Johanna Thomé de Souza et sont tirées du livre RIO NOSSO, co-écrit par Camille Lebon. Ce carnet de vie, édité aux éditions de la Martinière, relate leurs 3 années passées dans la Cidade Maravilhosa.

    Le 14 juin 2018, Rio Overground a été présenter a la BPI du Centre Pompidou dans le cadre des soirées nouvelles écritures documentaires "UNDERGROUND" .

#webdocumentaire

Suivez-nous...