Webdocumentaires, oeuvres multimédia et interactives

Disparaître : web doc interactif

Disparaître le web documentaire, produit par Productions Casablanca en collaboration avec Turbulent, dresse le portrait de la délation et du système de protection des témoins. À travers les témoignages de Denis, témoin repenti, ainsi que des interventions de divers professionnels issus des corps policiers (ex-enquêteurs, psychologues et spécialistes d’affaires policières), Disparaître plonge l’internaute dans cet univers interlope de façon interactive. À l’aide d’un logiciel de reconnaissance oculaire et d’une trame sonore Dolby Surround 5.1, Denis partage ses confidences et ses états d’âme à l’internaute. En complément à la nouvelle télésérie Le Clan diffusée sur Radio-Canada, le web documentaire Disparaître fournit un accès sans précédent aux réalités auxquels font face les criminels repentis lors de leur parcours à travers le programme de protection des témoins. 

disparaitre

Trankraïna

Le webdocumentaire Transkraïna vous invite à la découverte du « pays des frontières ». De la Lituanie à la Géorgie en passant par la Russie, l’Ukraine, la Moldavie et l’Arménie, partez à la rencontre de ceux qui vivent depuis la chute de l’Union soviétique avec une frontière dans leur jardin !

transkraina_couv600.jpg

Un web-documentaire aux nouvelles frontières de l’espace post-soviétique.
conçu et réalisé par Alexandre Billette et Hervé Dez.
produit par les 3 lignes avec le soutien du CNC.
diffusé parlemonde.fr etlesoir.be, Prix Philippe Chaffanjon du reportage multimédia 2015 ( http://www.prixphilippechaffanjon.org

Bébé à trois

Nous sommes deux jeunes journalistes diplômés depuis peu du master journalisme et médias numériques de Metz. Nous sommes ravis de vous présenter notre webdocumentaire "Bébé à trois", axé sur la singularité de la gestation pour autrui en Belgique. Ce modèle unique reste tout à fait méconnu et peu médiatisé. Pourtant, à quelques kilomètres de notre frontière, trois centres belges exercent depuis près de vingt ans la GPA sans qu'aucun abus n'ait été signalé. Un contraste saisissant avec les dérives souvent mises en lumière par les médias à l'autre bout du monde, comme en Inde ou aux États-Unis.
 
Des conditions très strictes :
Les couples, belges comme étrangers, pouvant bénéficier de ce dispositif doivent remplir des critères bien précis, établis par les centres de procréation médicalement assistée. Les GPA "de confort" sont interdites, des contre-indications médicales doivent être prescrites. Autre particularité : c'est au couple intentionnel de présenter une mère-porteuse dite "relationnelle". Autrement dit, une sœur, une cousine, une amie, etc... doit accepter de porter bénévolement leur enfant. Un véritable don de soi exempt de toute contrepartie financière.
 
Ces conditions très strictes limitent le nombre de GPA réalisées dans le plat pays. En deux décennies, seule une soixantaine de bébés est née par GPA grâce aux centres belges. L'absence de loi encadrant clairement cette pratique fait peser le poids de la responsabilité sur les hôpitaux. Mais depuis le début de l'année, la gestation pour autrui est de retour au Sénat. 
 
Témoignages inédits :
Pendant cinq mois, nous avons enquêté et rencontré les protagonistes de cette GPA made in Belgium. Tous n'ont pas été facile à convaincre, c'est la raison pour laquelle notre mère intentionnelle a par exemple choisi de conserver l'anonymat. Débordées, les équipes médicales ont accepté après de nombreuses négociations de nous ouvrir leurs portes. Parfois méfiants vis-à-vis des Français, des sénateurs belges, dont leur présidente, ont eux aussi bien voulu répondre à nos questions. 
 
Conseils de navigation :
La navigation de Bébé à trois est linéaire et horizontale. Le webdocumentaire est composé de quatre volets. Chaque partie comprend un reportage d'une dizaine de minutes, qui dépeint le contexte et expose les principaux arguments des protagonistes. Pour le visionner, il suffit de cliquer sur le player situé au centre de la page. La lecture de ces quatre vidéos rend compte de la situation très complexe de la GPA en Belgique. Les pictogrammes présents dans chaque partie regorgent d'informations complémentaires sous différents formats : interviews vidéos, cartes interactives ou encore des infographies. À vous d'assouvir votre curiosité…
 

Alice Beckel & Pierjean Poirot
Réalisateurs de "Bébé à trois"

GPAbebeatrois

ECOSFIX - un webdocument sur le fonctionnement des racines.

ECOSFIX est un projet de recherche développement qui vise à mieux comprendre les services que peuvent apporter les racines des plantes dans 3 thématiques : la séqsuestration de carbone, l'érosion et la redistribution hydrique.

AGROOF est une société coopérative et participative spécialisée en agroécologie qui entend par ces travaux, tenter de communiquer autrement les résultats de la recherche, financé par la recherche publique. Parceque aujourd'hui plus que jamais ces questions touchent de plus en plus de gens (agriculture, climat, eau, santé...) et que parrallèlement la technologie web d'aujourd'hui nous permet d'appréhender la complexité d'une manière différente, en faisant appel aux capacités de pensée des internautes, cette équipe à tenté cette expérience :

Une expérience dans le domaine, qui à son lot de ratés et de réussites, mais en tout cas, à le mérite d'exister ;)

 ecosfix

Application de la loi Veil à Tours

Dans le cadre des manifestations relatives à «La loi Veil d'hier à aujourd'hui» organisées par l'université François-Rabelais de Tours à l'occasion des 40 ans de cette loi, ce webdocumentaire a pour objet de mettre en lumière les circonstances locales de l'application de la loi Veil autorisant l'interruption volontaire de grossesse à partir de quatre grandes thématiques : 

  • Le contexte politique et social à Tours dans les années 1970,
  • La création et le fonctionnement du Centre-IVG de Tours de 1975 à 1981, jusqu'à son intégration dans le service de gynécologie-obstétrique de l'hôpital Bretonneau,
  • Les débats éthiques et idéologiques autour de la loi Veil et son impact sur les mentalistés jusqu'à nos jours, 
  • Des histoires de femmes et d'hommes, qu'il s'agisse des couples affrontant le choix difficile de l'avortement ou de personnes décidant de s'engager pour que la loi soit appliquée. 

L'ensemble des documents (enregistrements sonores ou documents d'archives) qui alimente ce webdocumentaire a été rassemblé dans le cadre de la collecte d'archives orales réalisée au cours du 1er semestre 2015 auprès des acteurs principaux de l'application de la loi Veil à Tours, collecte à laquelle ont participé les étudiants du Master professionnel Patrimoine culturel immatériel du CESR. L'intégralité des entretiens, ainsi que les biographies des personnes interviewées, sont consultables en ligne sur le site Patrimoine de l'Université François-Rabelais

loiveiltours

Handmade stories

Vous partez à la rencontre de cinq artisanes pour découvrir des savoir-faire qui réussissent à survivre au temps : les tissus quechuas, tzotziles et balinais, les poteries khmère et mexicaine.

Handmade stories est un webdocumentaire qui plonge l’internaute en immersion dans l’univers de création d’artisanes et qui questionne la place des cultures dans les objets créés et le savoir transmis de génération en génération.

Cette expérience interactive permet de découvrir des objets entièrement fabriqués à la main, à partir de matériaux naturels. Ils sont uniques, authentiques et reflètent l’histoire et l’identité d’un peuple.

Le récit interactif propre au webdocumentaire donne la possibilité de se glisser dans la peau de ces créatrices l’espace d’un instant.

Lien vers l'oeuvre : www.handmade-stories.com

Handmade stories

#webdocumentaire

Suivez-nous...